Le Régionalisme en Espagne

Le Régionalisme en Espagne

4ème de couverture

Emmanuelle Simon

L’Harmattan

2-7475-5786-3

33€

L’exemple de la Cantabrie

L’étude du processus de régionalisation de la Cantabrie dans le système des Communautés Autonomes en Espagne, conduit, à partir de l’idée de région, à aborder cette question par l’analyse conceptuelle, l’histoire, l’étude des mouvements régionalistes et par la représentation que les Cantabres, depuis le XXe siècle, ont de cette partie de l’Espagne.

La création, en 1982, d’une Autonomie en Cantabrie, se trouve inscrite dans un courant plus général en Europe dont l’Espagne, consciente de sa diversité, a traduit les effets par la constitution d’un État combinant centralisme et autonomie régionale. Cette réalisation est également le résultat de décennies, spécialement en Catalogne et au Pays Basque, de militantisme nationaliste et régionaliste. Celui-ci est approfondi par l’étude du mouvement en Cantabrie - peut-on même aller jusqu’à dire « l’invention » ? - dont le fondement est recherché dans la nature, l’histoire, le folklore, l’architecture, la littérature, etc.

Aujourd’hui, la région est une réalité politique. Que représente-t-elle pour ses habitants ? La question leur a été posée et les résultats de l’enquête révèlent, pour une majorité d’entre eux leur pluri-appartenance : locale, cantabre, espagnole, européenne.

Emmanuelle SIMON est Maître de Conférences en Espagnol à l’Université de Poitiers. Elle a publié chez l’Harmattan, en 1999, Sépharades de Turquie en Israël. Éléments d’histoire et de culture des Judéo-Espagnols.