Les écritures celtiques

Les écritures celtiques

4ème de couverture

L'Ogam, le Coelbren et l'alphabet de Nennius

Les Celtes de l'Antiquité n'ont certes pas inventé d'alphabet original, mais ils ont su très tôt faire usage des écritures grecques et latines dans leurs échanges commerciaux avec leur voisins méditerranéens. Des dizaines d'inscriptions en celtique ancien ont été retrouvées de l'Italie du Nord aux îles Britanniques.

Pour les Anciens Celtes, l'écriture avait le défaut de fixer, dans l'espace et le temps, des concepts liés à un autre monde que l'on ne saurait décrire de façon profane. Seule l'oralité, non saisissable, pouvait représenter le monde magico-religieux.

Néanmoins entre le IIIe et le VIIIe siècle, on utilise en l'Irlande un signaire : l'Ogam. Au pays de Galles, au IXe siècle, l'historien Nennius invente un alphabet et au XVIIIe siècle apparaît le Coelbren, sous la plume du barde Iolo Morganwg.

Cet ouvrage retrace l'histoire de ces trois écritures.

Yvan Guéhennec

Éditions Label LN

ISBN : 978-2-915915-21-0

13€