Les nationalistes bretons sous l’occupation

Les nationalistes bretons sous l’occupation

4ème de couverture

alt

Kristian Hamon

Yoran Embanner

2-914855-19-2

16€50

Préface de Jean-Jacques Monnier

Jamais jusqu’à présent, la polémique n’a été aussi vive à propos du comportement des nationalistes bretons sous l’Occupation.

En s’appuyant sur des documents d’archives inédits (rapports de Gendarmerie et des Renseignements Généraux, dépositions et témoignages devant la justice...), Kristian Hamon apporte un regard sans complaisance sur les rapports qu’entretenaient les nationalistes avec l’occupant, sous l’oeil vigilant de la police de Vichy. Il montre aussi comment l’engrenage de la collaboration a commencé à tourner dès les années trente, avec quelques dirigeants influents, comme Mordrel, Debauvais et Lainé. S’il relativise l’importance que l’on prête encore aujourd’hui à ce qu’était le Parti National Breton, l’auteur met en évidence, à travers l’étude de l’activisme des militants, les compromissions des uns et la collaboration à outrance des autres, sans oublier la montée des conflits internes au Mouvement breton.

Alors que s’affirme avec force ce que l’on appele aujourd’hui l’identité bretonne, ce livre, en rendant accessible ce qui est complexe, aborde avec lucidité une des pages les plus douloureuses de l’histoire du mouvement breton.

Du même auteur :

« Le développement de l’entreprise », dans Michel Lagrée, Patrick Harismendy et Michel Denis (s. dir.), « L’ouest-Eclair : Naissance et essor d’un grand quotidien régional », Rennes, PUR, 2000. « Le Bezen Perrot », Fouesnant, Yoran Embanner, 2004.