Mémoire et trauma de la grande guerre

Premier grand désastre humain du vingtième siècle, la Grande Guerre a longtemps été analysée et présentée dans une globalité qui résultait de la confrontation des recherches nationales. Cet aspect comparatiste basé sur les diverses écoles historiques nationales, s’il permet une synthèse assumée par tous, gomme un élément majeur : la guerre est faite par les hommes; Et ces hommes viennent de queque part. Les textes réunis dans le présent volume mettent le soldat ou l’apprenti-soldat et son territoire natal au coeur de la problématique — avant que la glorification nationale ne le sanctifie sous la forme d’un nom gravé sur le monument aux morts de sa commune. La réalité de l’éducation républicaine et son fonctionnement idéologique en Bretagne, le rôle de la presse au Pays Basque, les pratiques guerrières des soldats corses, les réfractaires, déserteurs et insoumis aux abords de la frontière pyrénéenne, le deni du trauma, le paradigme de la ruralité et les paramètres démographiques dans le sinistre décompte des victimes sont quelques uns des thèmes abordés dans ce volume auquel ont participé : Eneko Bidegain, Jean-Yves Broudic, Daniel Carré, Erwan Chartier, Charlie Galibert, Henri Gilles, Erwan Hupel, Ronan Le Coadic, Maria Lopo, Philippe MArtel, Miquèl Ruquet, Ana Sohier (textes réunis par Gwendal Denis).

Catégorie:

Details du Livre

ISBN

978-2-917681-07-7

Embanner

Tir

Bretagne, Catalogne, Corse, Euskadi, Occitanie.

Avis

Aucun avis pour le moment.

Soyez le premier à donner un avis sur “Mémoire et trauma de la grande guerre”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *