Saint Kilda

Saint Kilda

4ème de couverture

Tom Steel (Traduit par Philippe Babo)

Éditions Peuples du Monde

2-907629-22-0

L’île hors du monde

« Si cette île, n’est pas l’Eutopia recherchée depuis si longtemps, où se trouve-t-elle ? Où est le pays qui n’a ni soldats, ni monnaie, ni lois, ni médecine, ni vie politique, ni impôts ? Ce pays est St Kilda » (J. Macculoch, 1819)

Best-seller en Grande-Bretagne, l’ouvrage de Tom Steel relate l’histoire tragique de St Kilda, l’île écossaise perdue dans l’Atlantique Nord, et de sa population millénaire dont les ultimes représentants, décimés par la maladie et l’émigration, dépossédés de leur culture par les contacts de plus en plus fréquents avec la civilisation moderne, durent être évacués en 1930. Tout distinguait les St Kildans de leurs cousins écossais : leur « communisme » primitif (coupés du monde pendant onze mois de l’année, ces lointains sujets du laird des îles Hébrides vécurent jusqu’à la fin du 19ème siècle dans une autarcie quasi totale, en dehors des lois en vigueur dans le reste du Royaume-Uni) et leur extraordinaire mode d’adaptation au milieu (ils ne purent vivre dans un environnement aussi hostile qu’en chassant les oiseaux de mer sur les immenses falaises de l’île).

Microcosme insulaire parfait, St Kilda fournit à l’ethnologue un objet d’étude quasi unique au sein du monde occidental : les processus de déculturation peuvent y être observés comme à la loupe, et à ce titre l’histoire de cette « terre d’utopie » battue par les tempêtes constitue une pièce essentielle à verser au dossier de la fin des sociétés traditionnelles.

Traduit de l’anglais par Philippe BABO