Sur les traces perdues d’une famille juive en Bretagne

Sur les traces perdues d’une famille juive en Bretagne

4ème de couverture

Marie-Noëlle Postic

Coop Breizh

9782-84346-301-3

12€

Les Perper (1935-1943)

Marie-Noëlle Postic rapporte le destin d’une famille juive roumaine exilée jusqu’à sa fin tragique en déportation.

Analysant patiemment les maigres traces et archives retrouvées, et avec une connaissance très précise de l’odieux système en place sous l’Occupation, l’auteur veut tirer de l’oubli cette famille ordinaire. Les Perper auraient pu être heureux en Bretagne où ils s’installèrent dès 1935, lui comme médecin, elle y donnant naissance à deux de ses enfants. Après avoir dû quitter Brasparts, puis Pleyben, c’est à Plounéour-Menez dans les monts d’Arrée que la gendarmerie viendra les arrêter en 1942.

Leur sort fut celui de milliers de Juifs en France. Mais ce parcours particulier permet de mesurer plus intimement la monstrueuse horreur de la Shoah. Distingués de l’anonymat des chiffres, les Perper retrouvent ici une vérité d’êtres humains sacrifiés sur l’autel de l’Histoire.

L’auteur d’ascendance bretonne, est née en 1945, Ingénieur d’études au CNRS, son intérêt pour la question de la transmission de la mémoire individuelle, familiale et collective s’exprime ici à travers ces lambeaux de mémoire des cinq membres d’une famille arrachés à l’oubli, dont le destin singulier gagne en universalité tandis que la Shoah s’incarne grâce à eux.